Combien gagne la société Supercell ?

Créé en 2010, Supercell est un studio star finlandais reconnu dans le domaine de développement de jeux vidéo mobile. La société a été fondée à l’époque par des experts dans le domaine issus de Sumea. Elle se spécialise notamment dans la fabrication des jeux sur plateformes mobiles. C’est d’ailleurs l’auteur de jeux de stratégie en temps réel multi-joueurs à succès Clash of Clans, mais aussi Boom Beach, Clash Royale ou Brawl Stars. Découvrez dans ce guide à combien s’élève le chiffre d’affaires de Supercell.

Qui est Supercell ?

supercellTel que cité précédemment, il s’agit d’un développeur de renom de jeux vidéo, basé à Helsinki. Il a débuté ses activités en lançant en 2011 ses premiers jeux : Gunshine et Pets vs Orcs. Malheureusement, ceux-ci n’ont pas eu de succès et sont retirés du marché en 2012. La société lance après Hay Day, Battle Buddies et Clash of Clans. Si Battle Buddies s’est révélé peu rentable, les deux autres restent sur le commerce plus longtemps.

Depuis la sortie de Clash of Clans en 2013, la société Supercell a connu un véritable succès. Rien que trois mois suite à son lancement, ce jeu tient déjà la tête du classement des applications aux Etats-Unis et y resté longtemps. Jusqu’en juin 2019, on a enregistré plus de 500 millions de téléchargement, ce qui a généré au studio un bénéfice de 1,8 milliards de dollars en 2014. Jusque-là, ce titre est classé comme étant le plus rentable de l’univers mobile.

L’arrivée de Clash Royale en 2016 a renforcé sa réputation. En 2017, ce jeu atteint les 100 millions de joueurs actifs par jour. Mais l’éditeur finlandais de jeux mobiles ne cesse d’améliorer son domaine. Pour élargir ses activités, il annonce plusieurs partenariats et ouvre différentes filiales à travers le monde.

Entre autres, le géant chinois dans le domaine de services internet et mobiles, Tencent Holdings Limited, participe largement chez Supercell. Cette dernière a pu ainsi devenir le producteur principal des jeux vidéo. Elle vient actuellement d’investir 1,1 million d’euros au sein de Wild Games, une société de développement mobile suédoise. La société multiplie ses succès.

Les exploits financiers de la start-up

clash of clans supercellLa start-up finlandaise a réalisé depuis sa création de nombreux exploits financiers malgré quelques baisses. Elle gagne des milliards rien qu’avec ses jeux. Sa performance a commencé par l’avènement de Clash of Clans en 2013. Grâce à ce jeu, son chiffre d’affaires quotidien s’élève à 5,5 millions durant l’année 2015 contre 672 millions seulement en 2013.

Clash Royale a également fait changer sa dimension. Sorti en début d’année 2016, ce jeu alliant stratégie, adresse et collection de cartes lui a permis d’engranger 1 milliard de dollars de revenus. Soit cinq fois plus que le revenu du titre à succès sur une même période. En quelques années, le studio s’est imposé sans publicité comme l’un des plus gros éditeurs du monde.

En 2015, la société Supercell a remporté 2,4 milliards d’euros, dont 848 millions se révèlent être un gigantesque bénéfice opérationnel. Mais la ressource a baissé en 2018, elle s’arrête à 1,6 milliard de dollars dont 635 millions de profits.

Il est à noter que les revenus de l’éditeur finlandais sont basés uniquement sur 5 % des gamers payants. C’est que ses jeux sont gratuits.

Le secret de la réussite de la boîte

Quelques années suffisent à la société Supercell pour faire un nom dans le monde de jeux vidéo mobile. Chacun de ses 200 employés peut produire en moyenne 11,7 millions d’euros avec ces types de divertissement, ce qui revient à 6 fois plus que les salariés d’Apple. Pour y parvenir, le créateur de la compagnie n’a jamais mis en priorité l’argent.

Pour en gagner des quantités considérables, l’éditeur de jeux privilégie le côté fun de ses produits. C’est le plus important afin de réussir dans ce genre de business. D’ailleurs, la société développe des jeux gratuits et ne les surcharge pas de bandeaux publicitaires indésirables. Seules les compétences des gamers et les nouveaux personnages dans le titre sont payants avec une modique somme de 5 ou 10 euros.

Le marché du jeu vidéo sur mobile est compliqué et aléatoire. Mais en six ans, la société Supercell est capable d’empocher avec quatre jeux vidéo (Hay Day, Boom Beach, Clash of Clans et Clash Royale) des chiffres invraisemblables. Des petits achats lui offrent près de 1,6 millions de dollars au quotidien.