Pourquoi la chasse à l’arbalète est-elle interdite ?

La chasse à l’arbalète fait de plus en plus adeptes dans le monde. Mais en France, comme dans de nombreux pays européens, elle est interdite. À la portée de tout le monde, l’arbalète est uniquement utilisée pour les tirs de loisirs. Quels sont les différents types d’arbalètes ? Comment s’en servir ? Que dit la loi ? Et pourquoi est-ce interdit à la chasse ? Nous allons tout comprendre dans cet article.

chasse à l'arbalète interdite

Les différents types d’arbalètes

Les arbalètes existent depuis plus de 2 000 ans. Mais au fil du temps, leur design et leur mécanisme ont nettement évolué grâce à des technologies innovantes. Avant de l’utiliser, il faut lire les instructions pour bien se familiariser avec l’arme. Tous les fabricants fournissent un manuel de l’utilisateur avec chacun de leurs modèles.

Les arbalètes sont conçues pour pratiquer des activités en extérieur. Pour une meilleure expérience, il est conseillé d’adapter la puissance de l’arme en fonction des tirs à effectuer.

Sur le marché, il existe différentes sortes d’arbalètes. Parmi eux, le pistolet qui est considéré plutôt comme une arme de tir et non de chasse. Le tireur peut le tenir d’une seule main et actionner l’arbrier avec l’index pour lancer une flèche. Dans des conditions optimales, celle-ci est capable de toucher une cible à 15 mètres avec une vitesse de près de 235 km/h.

On retrouve également des arbalètes à poulies qui sont classées dans la catégorie des arbalètes haute technologie. Elles sont dotées de deux poulies situées à chaque bout de l’arc. Le système de poulie permet de ne pas dépenser beaucoup d’énergie lors de l’armement, mais aussi d’augmenter la force déployée lors d’un tir. La puissance des arbalètes à poulies garantit une vitesse de flèche importante. Et ce, même pour un tir sur une moyenne ou longue distance.

Enfin, les arbalètes classiques qui sont dotées de plusieurs câbles. Elles ont un système mécanique plus simple avec moins de pièces mobiles et une corde facile à remplacer en cas d’usure. Plus robustes et plus longues que des arbalètes à poulie, elles sont équipées de technologies révolutionnaires. Grâce à leur structure, elles permettent de tirer deux flèches, coup sur coup, pour atteindre une même cible.

A lire aussi : Comment Michael Jordan gagne et dépense son argent ?

Ce que dit la loi sur la détention de l’arbalète

La détention d’une arbalète est soumise à une législation stricte. Une réglementation qui change d’un pays à l’autre. La loi française classe l’arbalète parmi les armes blanches de catégorie 6. Elle est dite « blanche » lorsqu’elle échappe au champ d’application des armes à feu. D’un point de vue juridique, les arbalètes sont placées au même rang que les couteaux, les matraques, les poignards, etc.

Une arbalète est accessible à toute personne ayant plus de 18 ans. Une exception s’applique cependant à cette règle : un mineur peut s’acheter et stocker cette arme. Pour ce faire, il faut que le mineur ait préalablement obtenu l’autorisation de son tuteur. Il faut aussi que ce dernier soit titulaire d’un permis de chasse et qu’il détienne une licence délivrée par une fédération sportive homologuée.

L’acquisition et la détention de l’arbalète sont donc permises sur le territoire français, sauf pour les mineurs. Lors de l’achat de cet équipement, il suffit de présenter une pièce d’identité pour justifier votre âge.

L’interdiction de la chasse à l’arbalète en France

chasse à l'arbalète interdite en France

Le transport et l’utilisation d’une arbalète en France sont également régis par la loi. En effet, certains modèles nécessitent de présenter un justificatif. Des contrôles sont effectués sur tout le territoire. En cas d’infraction à cette règle, vous pouvez encourir une peine d’emprisonnement ferme pouvant aller jusqu’à 3 ans. En même temps, vous devez vous acquitter d’une amende de 3750 euros.

Si vous ne disposez pas d’un motif légal, ne vous promenez pas avec une arme de catégorie 6 prête à l’emploi sur la voie publique. Même si la détention de l’arbalète est libre sur le territoire français, son utilisation pour la chasse est strictement interdite. Pour profiter de cette activité, vous pouvez vous rendre dans d’autres pays européens comme la Russie, ou encore en Amérique et en Afrique.

En effet, la France et l’Allemagne font partie des pays européens où la chasse à l’arbalète n’est pas permise. Elle peut uniquement être utilisée pour tirer sur des cibles inertes, dans des jardins privés ou dans des stands de tir.

Pour conclure, la chasse à l’arbalète est un sujet sensible. Nombreux sont ceux qui veulent savoir si c’est légal. En France, comme dans certains pays européens, la chasse à l’arbalète est formellement interdite. Contrairement à un fusil, l’arbalète est silencieuse. Ce qui pourrait donc encourager le braconnage. Tout individu majeur a le droit d’en acheter une, mais seules les personnes ayant un justificatif légitime sont autorisées à la transporter sur la voie publique.

3.3/5 - (3 votes)